عن أبي هريرة -رضي الله عنه- عن النبيِّ -صلى الله عليه وسلم- قال: "ما بَعَثَ اللهُ نبياً إلا رَعَى الغَنَمَ"، فقالَ أصحابُهُ: وأنتَ؟، قال: "نعم، كُنتُ أرعَاها على قَرَارِيطَ لأهلِ مكةَ".
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Abû Hurayra (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Tout prophète qu’Allah a envoyé a gardé les moutons. » - « Même toi ? » demandèrent ses compagnons. - « Oui » répondit le prophète « je gardais les moutons des mecquois contre un peu d’argent. »

L'explication

Les savants disent que la sagesse derrière cela est d’entrainer la personne à s’occuper des créatures et à les orienter dans la bonne voie. En effet, parfois, le berger dirige les moutons vers une plaine verdoyante tandis que d’autres fois, il les dirigera vers un endroit tout à fait différent, et parfois, il les laissera sur place. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) était destiné à être « le berger » de la communauté et à l’orienter vers le bien, avec savoir, guidée et clairvoyance, tout comme un berger connait les meilleurs pâturages, qui est bien intentionné envers ses moutons et les dirige vers ce qui leur est le plus avantageux, là où ils trouvent de quoi manger et de quoi boire. Si les moutons ont été choisis et cités [dans ce hadith], c’est parce que celui qui les garde se distingue par sa sérénité, son calme et sa tranquillité contrairement aux chameaux, dont les propriétaires se distinguent, en général par leur dureté et leur rudesse, caractéristiques que l’on retrouve chez les chameaux eux-mêmes. Ainsi, Allah (Gloire sur Lui) a choisi pour Ses prophètes le fait de garder les moutons, d’être des bergers, afin qu’ils s’habituent et s’exercent à s’occuper des gens.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions