عن سعيد بن الحارث: أنه سأل جابرا -رضي الله عنه- عن الوضوء مما مَسَّتِ النارُ، فقال: لا، قد كنا زمن النبي - صلى الله عليه وسلم - لا نجد مثل ذلك الطعام إلا قليلا، فإذا نحن وجدناه، لم يكن لنا مَنَادِيلُ إلا أَكُفَّنَا، وسَوَاعِدَنَا، وأَقْدَامَنَا، ثم نصلي ولا نتوضأ.
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Sa’îd Ibn Al Hârith relate qu’il a demandé à Jâbir (qu’Allah l’agrée) s’il fallait effectuer ses ablutions après avoir consommé de la nourriture cuite. Ce dernier lui répondit : « Du temps du Prophète (sur lui la paix et le salut), il nous arrivait rarement d’en consommer. Et lorsque c’était le cas, nous n’avions pas de mouchoir. En fait, nous avions uniquement nos paumes, nos avant-bras et nos pieds pour nous essuyer les mains, après quoi, nous accomplissions la prière sans refaire nos ablutions. »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

Sa’îd Ibn Al Hârith demanda à Jâbir (qu’Allah l’agrée) s’il fallait obligatoirement effectuer ses ablutions, ou non, après avoir consommé de la nourriture cuite, rôtie ou autre. Ce dernier lui répondit que non, Les ablutions ne sont pas obligatoires. Puis, il lui fournit la preuve à ce sujet en lui disant : « Du temps du Prophète (sur lui la paix et le salut), il ne nous arrivait que rarement d’en consommer. Et lorsque c’était le cas, nous n’avions pas de mouchoirs pour nous essuyer les mains de la graisse de la nourriture, mais [par contre] nous essuyions nos doigts, après les avoir léchés, avec nos paumes, nos avant-bras et nos pieds, après quoi nous accomplissions la prière sans refaire nos ablutions. »

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions