عن عمر بن الخطاب -رضي الله عنه- مرفوعاً: لما كان يوم خيبر أقبل نَفَرٌ من أصحاب النبي -صلى الله عليه و سلم- فقالوا: فلان شهيد وفلان شهيد. حتى مَرُّوا على رجل فقالوا: فلان شهيد. فقال النبي -صلى الله عليه وسلم-: "كلا إني رَأَيْتُهُ في النار في بُرْدَةٍ غَلَّهَا أو عباءة".
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Umar ibn Al-Khaṭṭâb (qu'Allah l'agrée) relate : « Le jour de Khaybar, certains Compagnons du Prophète (sur lui la paix et le salut) se mirent à annoncer : « Untel est martyr ! Untel est martyr ! » jusqu’à ce qu'ils passent près d'un homme dont ils dirent : « Untel est martyr ! » Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) répliqua : « Que non ! Je l'ai vu en Enfer portant un manteau - ou une cape - qu'il avait dérobé du butin ! »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Umar ibn Al-Khaṭṭâb (qu'Allah l'agrée) relate que le jour de la bataille de Khaybar, certains Compagnons (qu'Allah les agrée) se mirent à annoncer au Prophète (sur lui la paix et le salut) : « Untel est martyr ! Untel est martyr ! » jusqu'à ce qu'ils passent près d'un homme dont ils dirent : « Untel est martyr ! » Le Prophète (sur lui la paix et le salut) répliqua alors : « Que non ! Je l'ai vu en Enfer à cause d'une cape qu'il cacha afin d’être seul à en bénéficier ». Il est châtié dans le feu de la Géhenne pour son vol et s'est disqualifié du noble attribut de martyr dans le sentier d'Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions