عَنْ ابْنِ عَبَّاسٍ -رضي الله عنهما- قَالَ: «دخلت أنا وخالد بن الوليد مع رسول الله -صلى الله عليه وسلم- بيت ميمونة، فَأُتِيَ بِضَبٍّ مَحْنُوذٍ فَأَهْوَى إلَيْهِ رَسُولُ الله -صلى الله عليه وسلم- بِيَدِهِ، فقال بعض النِّسْوَةِ في بيت ميمونة: أخبروا رسول الله بما يريد أن يأكل، فرفع رسول الله -صلى الله عليه وسلم- يده، فقلت: أَحَرَامٌ هُوَ يَا رَسُولَ الله؟ قَالَ: لا، وَلَكِنَّهُ لَمْ يَكُنْ بِأَرْضِ قَوْمِي، فَأَجِدُنِي أَعَافُهُ، قال خالد: فَاجْتَرَرْتُهُ، فَأَكَلْتُهُ، وَالنَّبِيُّ -صلى الله عليه وسلم- يَنْظُرُ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Ibn `Abbâs raconte : "J'entrai avec Khâlid ibn Al-Walîd et le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) chez Maymûnah. On servit à manger un uromastyx rôti et quand le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) tendit la main pour se servir, une des femmes présentes chez Maymûnah dit : " Informez le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) de ce qu'il s'apprête à manger ". Le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) retira alors sa main et je dis : " Est-ce illicite, ô, messager d'Allah ? " Il dit : " Non, mais cela n'existait pas dans la région de mon peuple et je ressens un certain dégoût ". Khâlid dit : Je le tirai alors et en mangeai, pendant que le prophète (sur lui la paix et le salut) regardait ".

L'explication

Um Ḥafîd bint Al-Ḥârith ( qui se prénommait Huzaylah bint Al-Ḥârith ) a rendit visite à sa soeur Maymûnah, apportant avec elle quelques présents, dont un uromastyx. Les neveux de Maymûnah assistèrent à ce repas. En effet, elle était la tante maternelle de Khâlid ibn al-Walîd et de ʽAbdullâh et Al-Faḍl, les fils d'Al-ʽAbbâs. Lorsque le repas fut servi et que le prophète ( sur lui la paix et le salut ) tendit la main pour prendre de cette viande, une femme qui était présente dit : " Informez le messager d'Allah ( sur lui la paix et le salut ) de ce qu'il s'apprête à manger ". Quand on lui dit qu'il s'agissait de la viande d'uromastyx, il retira sa main et s'abstint de manger. Khâlid lui dit alors : " Est-ce illicite, ô, messager d'Allah ? " Il répondit : " Non, mais cela n'existait pas sur les terres de mes ancêtres et je ressens un certain dégoût ". Khâlid dit : " Je le tirai alors vers moi et en mangeai pendant que le prophète (sur lui la paix et le salut) regardait ".

La traduction: L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois
Présentation des traductions