عن عُروة بن الزبير، قال: سألتُ عبد الله بن عمرو عن أشد ما صنع المشركون برسول الله -صلى الله عليه وسلم-، قال: رأيتُ عُقبة بن أبي مُعَيْط جاء إلى النبي -صلى الله عليه وسلم- وهو يصلي، فوضع رداءه في عنقه فخنقه به خنقًا شديدًا، فجاء أبو بكر حتى دفعه عنه، فقال: {أَتَقْتُلُونَ رَجُلًا أَنْ يَقُولَ رَبِّيَ اللَّهُ وَقَدْ جَاءَكُمْ بِالْبَيِّنَاتِ مِنْ رَبِّكُمْ} [غافر: 28].
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

'Urwah ibn Az-Zubayr a dit : « J'ai interrogé 'Abdallah ibn 'Amr sur le pire acte que commirent les polythéistes à l'égard du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut), il me répondit : « J'ai vu 'Uqbah ibn Abî Mu'ayṭ venir vers le Prophète (sur lui la paix et le salut) pendant qu'il accomplissait la prière, il mit alors son vêtement autour du cou du Prophète et il l'étrangla fortement. Abû Bakr vint aussitôt, repoussa 'Uqbah et s'exclama : {(Allez-vous tuer un homme parce qu'il proclame : mon Seigneur est Allah ! Et qu’il est venu à vous muni de preuves [évidentes] de la part de votre Seigneur ?)} [Coran : 40/28].
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

'Urwah ibn Az-Zubayr ibn Al 'Awwâm (qu'Allah lui fasse miséricorde) interrogea 'Abdallah ibn 'Amr ibn Al-'Âṣ (qu'Allah l’agrée, lui et son père) sur le pire acte que les polythéistes commirent à l’encontre du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) comme châtiment et préjudice. Il l’informa avoir vu 'Uqbah ibn Abî Mu’ayṭ venir vers le Prophète (sur lui la paix et le salut) pendant qu'il accomplissait la prière au niveau du Ḥijr de la Ka'bah, il mit alors son vêtement, ou celui du Prophète (sur lui la paix et le salut), autour du noble cou de ce dernier et l'étrangla fortement. Abû Bakr vint alors aussitôt, repoussa avec sa main 'Uqbah du Prophète (sur lui la paix et le salut) et pleura. Puis, il dit : {(Allez-vous tuer un homme parce qu'il proclame : mon Seigneur est Allah ! Et qu’il est venu à vous muni de preuves [évidentes] de la part de votre Seigneur ?)} [Coran : 40/28]. C’est le pire acte auquel 'Abdallah (qu'Allah l'agrée) assista mais 'Urwah fut témoin de pire que ça lorsqu'il informa que 'Â’ishah (qu'Allah l'agrée), l'épouse du Prophète (sur lui la paix et le salut) lui a raconté avoir demandé au Prophète (sur lui la paix et le salut) : « As-tu vécu un jour pire que le jour de Uḥud ? » Il répondit : « J’ai rencontré de la part de ton peuple ce que j’ai rencontré et la pire chose que j’ai rencontrée se produisit le jour [du pacte] d’Al-‘Aqabah. Je me suis présenté à Ibn ‘Abd Yalîl ibn ‘Abd Kulâl et ce dernier n’a pas répondu [positivement] à mes attentes. Alors, je suis parti en ayant le visage soucieux. Je n’ai repris mes esprits qu’arrivé à [un lieu nommé] « Qarn Ath-Tha’âlib ». Là, j’ai levé la tête et il y avait un nuage qui m’ombrageait. J’ai regardé et j’ai alors vu Jibrîl (sur lui la paix et le salut) qui était à l’intérieur. Il m’a appelé en disant : « Certes, Allah a entendu la parole que ton peuple t’a adressée et Il t’a envoyé l’Ange des montagnes afin que tu lui ordonnes ce que tu souhaites en ce qui les concerne. » L’Ange des montagnes m’a alors appelé et m’a salué. Puis, il a dit : « Ô Muḥammad ! Dis-moi ce que tu souhaites ! Si tu le souhaites, je les écraserai sous « Al-Akhchabayn » [c’est le nom de deux montagnes qui entourent La Mecque]. » Mais le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : « J’espère plutôt qu’Allah fera sortir de leur descendance des personnes qui adoreront Allah, Seul, sans rien Lui associer. » Hadith unanimement reconnu authentique [C’est-à-dire : rapporté par Al-Bukhârî et Muslim].

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien
Présentation des traductions