عن سفينة، قال: كنت مَمْلُوكًا لأم سلمة فقالت: أُعْتِقُكَ وأشترط عليك أن تخدم رسول الله -صلى الله عليه وسلم- ما عِشْتَ فقلت: «وإن لم تَشْتَرِطِي عَلَيَّ، ما فَارَقْتُ رسول الله -صلى الله عليه وسلم- ما عِشْتُ فَأَعْتَقَتْنِي، واشْتَرَطَتْ عَلَيَّ».
[حسن.] - [رواه أبو داود وابن ماجه وأحمد.]
المزيــد ...

D'après Safînah qui a dit : " J'étais possédé par Oumm Salamah, alors elle a dit : Je t'affranchis mais la condition que je te pose est que tu serves le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - tant que vis. " Alors, j'ai dit : " Même si tu ne me posais aucune condition, je ne me séparerai jamais du Messager d'Allah - paix et salut sur lui - tant que je vivrai. " Alors, elle m'a affranchi et m'a posé cette condition. "
[Bon] - [Rapporté par Ibn Mâjah - Rapporté par Abû Dâwud - Rapporté par Aḥmad]

L'explication

Dans ce hadith, Safînah - qu'Allah l'agrée - nous informe qu'il était possédé par Oum Salamah - qu'Allah l'agrée -. Elle l'a alors affranchi en lui posant comme condition qu'il serve le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - [toute] sa vie durant. Alors, il l'a informé que même si elle ne lui avait pas posé cette condition, il ne se serait jamais séparé du Prophète - paix et salut sur lui - tant qu'il aurait vécu. Alors, elle l'a affranchi et lui a posé cette condition. Dans cela, il y a donc une preuve de l'authenticité (et la légitimité) de poser une condition lors de l'affranchissement.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions