عن أبي هريرة-رضي الله عنه- مرفوعاً: «تعوذوا بالله من جَهْدِ البلاء، وَدَرَكِ الشقاء، وسوء القضاء، وشماتة الأعداء». وفي رواية قال سفيان: أشك أني زدت واحدة منها.
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate que le messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Demander protection à Allah contre une épreuve épuisante, un malheur affligeant, contre le mauvais destin et contre la réjouissance de vos ennemis. » Et dans une version, Sufyân a dit : « Je ne suis pas sûr, mais je crains d’en avoir ajoutée une. »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Ce hadith fait partie des paroles concises et globales. En effet, le Prophète (sur lui la paix et le salut) implore la protection d’Allah contre quatre choses et si l’individu est protégé contre ces quatre choses, alors sa vie terrestre et sa vie future seront préservées, ce qui constitue le grand succès et la grande réussite. Ces quatre choses sont : 1- Une épreuve épuisante : c’est-à-dire : une épreuve difficile qui fatigue l’individu, qu’Allah nous en préserve. En effet, lorsque l’être humain traverse une épreuve trop difficile, il risque de se lasser et de se plaindre du Décret divin, ce qui causerait sa perte ici-bas et dans l’au-delà. 2- Un malheur affligeant : c’est-à-dire : connaître un malheur, quel qu’il soit, et surtout le malheur dans l’au-delà, puisque celui-ci n’est suivi d’aucun bonheur, à la différence du malheur en ce bas monde dont les jours s’alternent : un jour de réjouissance succédant à un jour de tristesse, et vice-versa. 3- Le mauvais destin : c’est-à-dire : le mal qui peut nous être destiné et qui afflige l’individu. Ceci est général et concerne aussi bien les choses de la vie terrestre, comme : les biens, les enfants, l’épouse, la santé, etc. que les choses de la vie future et de la Résurrection. Ici, le mot : Destin, désigne en fait ce qui est destiné, car le décret et le destin d’Allah sont foncièrement bons, comme disait le Prophète (sur lui la paix et le salut) : « …et le mal ne T’est pas attribué ni ne Te revient. » 4- La réjouissance des ennemis : une des choses qui peuvent affecter l’individu est de voir ses ennemis se réjouir de son malheur. De même, et en réalité, les ennemis du musulman ne sont autres que les mécréants, qui se réjouissent de la façon dont les musulmans se disputent et s’entretuent ainsi que de leur avilissement. Les ennemis de la Religion sont donc les premiers concernés par ce hadith, tandis que les ennemis dont l’inimitié tourne autour de ce bas monde sont concernés de façon secondaire. En outre, celui qui invoque doit avoir une éminente intention, en visant d’abord les ennemis de la Religion et seulement ensuite, ses ennemis parmi les musulmans. Et nous demandons à Allah de réconcilier les musulmans.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions