عن أبي عطية، قال: دخلت أنا ومسروق على عائشة -رضي الله عنها-، فقالَ لها مسروقٌ: رجلانِ من أصحابِ محمدٍ -صلى الله عليه وسلم- كِلاَهُمَا لا يَألُو عَنِ الخَيْرِ؛ أحَدُهُمَا يُعَجِّلُ المَغْرِبَ وَالإفْطَارَ، وَالآخر يؤخِّر المغرب وَالإفْطَارَ؟ فَقَالَتْ: مَنْ يُعَجِّلُ المَغْرِبَ وَالإفْطَار؟ قالَ: عبدُ اللهِ -يعني: ابن مسعود- فقالتْ: هَكذا كانَ رسولُ اللهِ يَصْنَعُ.
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû 'Aṭiyah a dit : « Masrûq et moi entrâmes chez ʽÂ’ishah (qu'Allah les agrée). Masrûq lui dit : " Il y a deux hommes, parmi les Compagnons de Muḥammad (sur lui la paix et le salut), à qui la vertu ne fait pas défaut. Pourtant le premier hâte le Maghrib et la rupture du jeûne, le second retarde l'un et l'autre. - Elle demanda : Qui hâte le Maghrib et la rupture du jeûne ? - Il répondit : 'Abdallah - c'est à dire Ibn Mas'ûd. - Elle dit alors : C'est ce que faisait le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut). " »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Abû 'Aṭiyah et Masrûq interrogèrent la mère des croyants ʽÂ’ishah (qu'Allah l'agrée) au sujet de deux Compagnons du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) : « L'un des deux retarde l'accomplissement de la prière du Maghrib et la rupture du jeûne, le second hâte l'accomplissement de la prière du Maghrib et la rupture du jeûne. Qui donc des deux a agi correctement ? » ʽÂ’ishah (qu'Allah l'agrée) demanda : « Qui hâte la rupture du jeûne et l'accomplissement de la prière du Maghreb ? » Ils répliquèrent : « Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée). » Elle déclara : « C'est ce que faisait le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) », c'est à dire qu'il hâtait la rupture du jeûne et l'accomplissement de la prière du Maghrib. C'est donc un acte de la Sunnah du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) qui prouve que le mieux est de se précipiter à rompre le jeûne.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions