عن ثوبان -رضي الله عنه- عن النبي -صلى الله عليه وسلم- قَالَ: "إنَّ المسلِمَ إذا عادَ أخاه المسلِمَ، لم يَزَلْ في خُرْفَةِ الجَنَّةِ حتى يرجعَ"، قيل: يا رسولَ اللهِ ما خُرْفَةُ الجنَّةِ؟، قال: "جَنَاها".
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Thawbân (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Lorsque le musulman rend visite à son frère musulman qui est malade, il est dans l’un des vergers du Paradis jusqu’à ce qu’il reparte. »
Authentique. - Rapporté par Muslim.

L'explication

Ce hadith signifie que lorsqu’un musulman rend visite à un malade musulman, il est dans l'un des vergers du Paradis aussi longtemps qu’il reste [assis] auprès de lui. Ainsi, le Prophète (sur lui la paix et le salut) a comparé les récompenses qu’il récolte aux fruits que l’on cueille. De même, dans ce hadith, on parle également du chemin parcouru, c’est-à-dire : celui qui visite un malade marche sur un chemin qui le mène au Paradis. Toutefois, la première interprétation est plus pertinente. Il faut savoir que le fait de rester auprès d’un malade n’a pas toujours le même statut : cela diffère selon les situations et les personnes. Il peut être conseillé, comme il peut être déconseillé. Si un homme sait que le malade aime sa compagnie et aime qu’il reste longtemps à ses côtés, alors il est préférable de rester. Au contraire, si l’on sait que le malade préfère les visites brèves et courtes, alors on les abrégera. Tout dépend de la situation.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien Cinghalais kurde Haoussa
Présentation des traductions