عن أبي أمامة -رضي الله عنه- أن النبي -صلى الله عليه وسلم- كَانَ إذا رَفَعَ مَائِدَتَهُ، قال: «الحَمْدُ للهِ حَمْدًا كَثِيرًا طَيِّبًا مُبَارَكًا فِيهِ، غَيْرَ مَكْفِيٍّ، وَلَا مُوَدَّعٍ، وَلَا مُسْتَغْنًى عَنْهُ رَبَّنَا».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Abû Umâmah (qu’Allah l’agrée) relate que lorsque le Prophète (sur lui la paix et le salut) avait terminé de manger et débarrassait ce qui se trouvait devant lui, il disait : « La louange revient à Allah ! Une louange abondante, pure et bénie sans que cela suffise, sans que l’on y renonce et sans que l’on puisse s’en passer, notre Seigneur. »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

Signification du ḥadith : Le Prophète (sur lui la paix et le salut) enseignait sa Tradition à ses Compagnons par la parole et par les actes. Notamment, parmi les formules qui sont rapportées de lui et qu’il disait après avoir mangé. Ainsi, lorsqu’il avait terminé de manger et débarrassait ce qui se trouvait devant lui, il disait : « La louange revient à Allah » : tous les éloges et tous les remerciements reviennent, en réalité, à Allah Seul. « Une louange abondante » : des éloges nombreux, qui conviennent à Sa grandeur et Sa perfection et des remerciements profonds qui conviennent à Ses innombrables bienfaits : {(Et si vous comptez les bienfaits d’Allah, vous ne saurez pas les dénombrer)} [Coran : 16/18]. « Pure » : pure de toute ostentation. « Bénie » : acceptée et non rejetée. En effet, la bénédiction désigne le bien. Or, une œuvre qui n’est pas acceptée ne comporte aucun bien. « …sans que cela suffise » : nous Le louons, Lui qui subvient aux besoins de Ses créatures et dont personne ne peut se suffire, puisqu’Il n’a besoin de personne.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions