عن أبي هريرة -رضي الله عنه- مرفوعاً: «إذا اقترب الزمان لم تَكَدْ رؤيا المؤمن تكذب، ورؤيا المؤمن جزء من ستة وأربعين جزءا من النبوة». وفي رواية: «أصدقكم رؤيا، أصدقكم حديثا».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Hurayra (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Lorsque la fin des temps s’approchera, le rêve du croyant ne mentira presque plus. Ainsi, le rêve du croyant est l’une des quarante-six parts de la Prophétie. » Rapporté par al Bukhârî et Muslim. Dans une autre version : « Celui d’entre vous dont les rêves sont les plus vrais est celui dont le parler est le plus vrai. »

L'explication

Ce hadith signifie que vers la fin des temps, le rêve du croyant sera toujours véridique. Que ce rêve informe d’une chose qui s’est produite ou d’une autre qui doit se produire. Ainsi, ce rêve sera semblable - de par sa véracité - à la révélation reçue par les Prophètes. Le rêve du croyant est l’une des quarante-six parts de la Prophétie, c’est-à-dire : du savoir prophétique, puisqu’il [nous] informe de ce qui relève de l’inconnu. Donc, si la Prophétie a pris fin, le savoir prophétique, lui, est destiné à perdurer. Pourquoi le nombre quarante-six ? Parce que le Prophète (sur lui la paix et le salut), selon les versions les plus authentiques, a vécu soixante-trois ans, dont vingt-trois [ans] en tant que Prophète. En effet, il fut appelé à l’âge de quarante ans. Au début de la Prophétie, et pendant une période de six mois, il faisait des rêves qui se réalisaient. Ces rêves étaient aussi clairs que l’aube qui fend la nuit et ce n’est qu’après cela qu’il vit l’Ange [i.e. : Gabriel] à l’état d’éveil. Ainsi, la période de six mois où la Révélation se faisait en rêve équivaut à l’une des quarante-six parts de la Prophétie, puisque celle-ci dura vingt-trois ans. Sa parole : « Celui d’entre vous qui fait les rêves les plus vrais est celui dont le parler est le plus vrai » : Si l’individu est véridique dans ses paroles et est proche d’Allah, alors ses rêves sont plus proches de la vérité, de manière générale. C’est pourquoi, dans la version d’Al Bukhârî, il est précisé : « Le bon rêve fait par un homme vertueux. » A l’inverse, celui qui ment et qui commet les turpitudes apparentes et cachées, ses rêves sont plutôt le résultat de la façon dont le diable se joue de lui. Ibn al Qayyîm (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Celui qui aimerait que ses rêves soient vrais doit s’appliquer à être véridique et à ne manger que ce qui est licite. Il doit aussi observer les ordres, ne pas enfreindre les interdits et il doit dormir en état de pureté complète, tourné vers la Mecque, en mentionnant Allah jusqu’à s’endormir. S’il agit de la sorte, alors ses rêves ne mentiront presque jamais. »

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions