عن زياد بن جبير قال: رَأَيتُ ابنَ عُمَرَ أَتَى عَلَى رجل قد أَنَاخَ بَدَنَتَهُ، فَنَحَرَهَا، فَقَالَ: ابْعَثْهَا قِيَاماً مُقَيَّدَةً، سُنَّةَ مُحَمَّدٍ -صلَّى الله عليه وسلَّم-.
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Ziyâd ibn Jubayr relate : « J’ai vu Ibn ‘Umar venir à la rencontre d’un homme qui avait agenouillé son chameau et qui l'égorgea. Il lui dit alors : « Laisse-le debout et attache-le ! C'est la tradition de Muḥammad (sur lui la paix et le salut). »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Pour le sacrifice des bovins et des ovins, la tradition prophétique (« As-Sunnah ») consiste à leur trancher la gorge, allongés sur leur flanc gauche, et tournés vers la Qiblah [c'est à dire en direction de la Ka'bah, qui se trouve à La Mecque]. Quant aux camélidés, la tradition prophétique consiste à leur trancher la gorge, en les laissant debout, la patte gauche attachée. En effet, [cette manière de faire] soulage la bête en l’aidant à rendre l’âme plus vite. Voilà pourquoi, lorsque ’Abdullah ibn ‘Umar (qu'Allah l'agrée, lui et son père) passa près d’un homme qui voulait sacrifier son chameau agenouillé, il lui a dit : « Laisse-le debout, et attache-le ! C’est la tradition de Muḥammad (sur lui la paix et le salut). » En effet, le Prophète (sur lui la paix et le salut) ne faisait que suivre les enseignements du Coran dans la manière de sacrifier, en référence au verset suivant : {( Puis, lorsqu’ils gisent sur leur flanc…)} [Coran : 22/36], c’est-à-dire : « une fois tombés », et ne peut tomber que ce qui était debout [auparavant].

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions