عن ابن عباس -رضي الله عنهما- قال: «أَهْدَتْ أُمُّ حُفَيْدٍ خَالَةُ ابْنِ عباس إلى النبي -صلى الله عليه وسلم- أَقِطًا وَسَمْنًا وَأَضُبًّا، فأَكَل النبي -صلى الله عليه وسلم- من الأَقِطِ وَالسَّمْنِ، وَتَرَكَ الضَّبَّ تَقَذُّرًا»، قال ابن عباس: «فَأُكِلَ على مائدة رسول الله -صلى الله عليه وسلم-، ولو كان حراما ما أُكِلَ على مائدة رسول الله -صلى الله عليه وسلم-».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

D'après Ibn 'Abbâs - qu'Allah les agrée tous les deux - qui a dit : Oum Hafîd, la tante maternelle d'Ibn 'Abbâs, offrit au Prophète - paix et salut sur lui - du fromage de lait de baratte, du beurre rance et un uromastyx [c'est-à-dire : un type de lézard]. Alors, le Prophète - paix et salut sur lui - mangea du fromage de lait de baratte et du beurre rance mais il délaissa le lézard par répugnance. " Ibn 'Abbâs a dit : " Ceci fut mangé à la table du Messager d'Allah - paix et salut sur lui - et si cela était interdit, alors ça n'aurait pas été mangé à la table du Messager d'Allah - paix et salut sur lui -.
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Dans ce hadith, Ibn 'Abbâs - qu'Allah les agrée tous les deux - évoque le fait que sa tante maternelle, Oum Hafîd, a offert au Prophète - paix et salut sur lui - de la nourriture : du fromage de lait de baratte, du beurre rance et un uromastyx [c'est-à-dire : un type de lézard]. Alors, il - paix et salut sur lui - a mangé du fromage de lait de baratte et du beurre rance mais il a délaissé la consommation du lézard car c'est quelque chose qui ne lui plaisait pas - paix et salut sur lui -. Sa répugnance vis-à-vis de ce lézard cuit était une répugnance de nature et non une répugnance religieuse. En effet, il a expliqué la cause de son délaissement, à savoir qu'il n'était pas sur le territoire de son peuple - comme rapporté dans d'autres versions du hadith -. Ainsi donc, cela prouve qu'il ne l'a pas délaissé religieusement parlant mais plutôt par écoeurement personnel naturel. Ensuite, Ibn 'Abbâs a déduit la permission de consommer du lézard car ceci avait été consommé à la table du Prophète - paix et salut sur lui -. Et si cela avait été interdit, alors il [c'est-à-dire : le Prophète - paix et salut sur lui -] n'aurait pas laissé quiconque autre en manger à sa table.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions