عن عائشة- رضي الله عنها- مرفوعاً: «جاءت امرأة رفاعة القرظي إلى النبي -صلى الله عليه وسلم- فقالت: كنت عند رفاعة القرظي فطلقني فَبَتَّ طلاقي، فتزوجت بعده عبد الرحمن بن الزَّبير، وإنما معه مثل هُدْبَةِ الثَّوْبِ، فتبسم رسول الله -صلى الله عليه وسلم- وقال: أتريدين أن ترجعي إلى رفاعة؟ لا، حتى تَذُوقي عُسَيْلَتَهُ، ويذوق عُسَيْلَتَكِ، قالت: وأبو بكر عنده، وخالد بن سعيد بالباب ينتظر أن يؤذن له، فنادى: يا أبا بكر، ألا تسمع إلى هذه: ما تَجْهَرُ به عند رسول الله -صلى الله عليه وسلم-».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

ʽA’ishah (qu'Allah l'agrée) relate : « La femme de Rifâ'ah al-Quraẓî vint dire au Prophète (sur lui la paix et le salut) : « J'étais avec Rifâ'ah al-Quraẓî, qui m'a répudié définitivement. Après lui, j'ai épousé 'Abdurraḥmân ibn Az-Zubayr, mais il n'a que l'équivalent du bout d'un vêtement. » Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) sourit et dit : « Veux-tu retourner avec Rifâ'ah? Ceci est impossible, jusqu'à ce que tu aies goûté son petit miel et qu'il ait goûté ton petit miel. ». Elle dit : « Abû Bakr était avec lui et Khâlid ibn Sa'îd attendait à la porte qu'on lui autorise d'entrer. Ce dernier éleva la voix en disant : « Ô, Abû Bakr ! N'entends-tu pas ce qu'elle ose dire devant le Messager d'Allah ? » »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

L'ex-femme de Rifâ'ah al-Quraẓî vint se plaindre au Prophète (sur lui la paix et le salut). Elle lui dit qu'elle était mariée à Rifâ'ah, qui l'a répudiée pour la troisième et dernière fois et qu'elle avait ensuite épousé 'Abdurraḥmân ibn Az-Zubayr, qui était impuissant et ne pouvait avoir des rapports avec elle. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) sourit en l'entendant dire si franchement ce que les femmes auraient plutôt honte de prononcer. Il comprit qu'elle attendait de lui qu'il l'autorise à retourner auprès de son premier mari, Rifâ'ah, car elle pensait qu'après avoir épousé 'Abdurraḥmân, elle pouvait de nouveau retourner avec son premier mari. Cependant, le Prophète (sur lui la paix et le salut) refusa et lui expliqua que, pour qu'elle puisse épouser de nouveau son ex-mari, il fallait qu'elle ait un rapport charnel avec son mari actuel. A ce moment, Abû Bakr était avec lui et, à la porte, Khâlid ibn Sa'îd attendait qu'on lui donne l'autorisation d'entrer. Ce dernier s'adressa à Abû bakr, outré d'entendre cette femme parler ouvertement de la sorte en présence du Prophète (sur lui paix et le salut). Ainsi étaient les compagnons, ils accordaient un respect et une considération immenses au Prophète (sur lui paix et le salut), qu'Allah soit satisfait d'eux et les satisfasse, qu'Il nous accorde [à nous aussi] d’avoir un bon comportement à son égard et de le suivre.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions