عن أبي ميمونة سلمى مولى من أهل المدينة رجلُ صِدق، قال: بينما أنا جالس مع أبي هريرة، جاءته امرأة فارِسَيّة معها ابنٌ لها فادَّعَيَاه، وقد طلَّقَها زوجُها، فقالت: يا أبا هريرة، ورَطَنَت له بالفارسية، زوجي يريد أن يذهب بابني، فقال أبو هريرة: اسْتَهِما عليه ورَطَنَ لها بذلك، فجاء زوجها، فقال: مَن يُحاقُّني في ولدي، فقال أبو هريرة: اللهم إني لا أقول هذا إلا أني سمعت امرأةً جاءت إلى رسول الله -صلى الله عليه وسلم-، وأنا قاعد عنده، فقالت: يا رسول الله، إن زوجي يريد أن يذهب بابني، وقد سقاني من بِئر أبي عِنَبَة، وقد نفعني، فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم- اسْتَهِما عليه، فقال زوجها: من يُحَاقُّنِي في ولدي؟ فقال النبي -صلى الله عليه وسلم-: «هذا أبوك، وهذه أمك فخُذْ بيدِ أيِّهما شِئت»، فأخذ بيد أمِّه، فانطلقت به.
[صحيح.] - [رواه أبو داود والترمذي والنسائي وابن ماجه وأحمد.]
المزيــد ...

Abû Maymunah Salma était un esclave de gens de la Médine et c'était un homme de vérité . Il dit : " Pendant que j'étais assis avec Abû Hurayrah , une femme perse vint à lui avec son fils ; elle avait divorcé de son mari , et tous les deux réclamaient ( la garde de ) l'enfant . Elle dit en langue perse : " Ô Abû Hurayrah ! Mon mari veut prendre mon fils . " Abû Hurayrah répliqua dans sa langue : " Tirez-donc au sort pour votre enfant ! " Alors son mari vint et s'exclama : " Qui me conteste à propos de mon fils ? " Abû Hurayrah dit alors : " Ô Allah ! Je ne dis pas cela , sauf que j'ai entendu une femme qui est venue au Messager d'Allah ( paix et salut sur lui ) pendant que j'étais assis auprès de lui , et elle dit : " Ô Messager d'Allah ! Mon mari veut emmener mon fils alors que celui-ci m'est utile et qu'il me puise de l'eau du puits d'Abû 'Inabah . " Le Messager d'Allah ( paix et salut sur lui ) dit : " Tirez-donc au sort pour lui ! " Alors , son mari répliqua : " Qui peut me contester à propos de mon fils ? " Puis , le Prophète ( paix et salut sur lui ) dit : " Ô mon enfant ! Voici ton père et voilà ta mère . Prends la main de celui avec lequel tu veux rester . " L'enfant prit la main de sa mère , et elle partit avec lui . "
[Authentique] - [Rapporté par Ibn Mâjah - Rapporté par At-Tirmidhî - Rapporté par An-Nassâ'î - Rapporté par Abû Dâwud - Rapporté par Aḥmad]

L'explication

Ce hadith indique l'obligation de réaliser l'intérêt de l'enfant car cette femme a certes quitté son mari , mais son fils resta en sa compagnie jusqu'à ce qu'il y eut comme un empêchement venant mettre fin à la continuation de sa garde ( Hathânah ) de l'enfant bien qu'elle avait besoin de lui . De même qu'il avait , lui aussi , besoin qu'elle s'occupe de son éducation , sa protection lorsque le père en est incapable . A ce moment , Abû Hurayrah ( qu'Allah l'agrée ) mentionna les propos qu'il avait entendu de la part du Prophète ( paix et salut sur lui ) au sujet du cas similaire de cette femme . En effet , la garde est certes une tutelle dont le but est de procurer une éducation à l'enfant et d'agir dans son intérêt . L'enfant , avant l'âge de discernement , reste auprès de sa mère tant que celle-ci ne se remarie pas ; par contre , lorsqu'il parvient à l'âge de discernement et devient autonome en de nombreuses choses , alors il le droit de garde devient similaire entre la mère et le père . Donc , on lui donne le choix entre son père et sa mère , et celui vers lequel il se dirige le prendra .

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions