عن عبد الله بن زيد -رضي الله عنه- قال: لَمَّا أَمَرَ رسول الله -صلى الله عليه وسلم- بِالنَّاقُوسِ يُعْمَلُ لِيُضْرَبَ بِهِ لِلنَّاسِ لِجَمْعِ الصلاة طاف بي وأنا نائم رجل يحمل ناقوساً في يده، فقلت: يا عبد الله أَتَبِيعُ الناقوس؟ قال: وما تصنع به؟ فقلت: ندعو به إلى الصلاة، قال: أَفَلَا أَدُلُّكَ عَلَى مَا هُوَ خَيْرٌ مِنْ ذَلِكَ؟ فقلت له: بلى، قال: فقال: تقول: الله أكبر، الله أكبر، الله أكبر، الله أكبر، أشهد أن لا إله إلا الله، أشهد أن لا إله إلا الله، أشهد أن محمدا رسول الله، أشهد أن محمدا رسول الله، حيَّ على الصلاة، حيَّ على الصلاة، حيَّ على الفلاح، حيَّ على الفلاح، الله أكبر، الله أكبر، لا إله إلا الله، قال: ثُمَّ اسْتَأْخَرَ عَنِّي غَيْرَ بعيد، ثم قال: وتقول إِذَا أَقَمْتَ الصَّلَاةَ: الله أكبر الله أكبر، أشهد أن لا إله إلا الله، أشهد أن محمدًا رسول الله، حيَّ على الصلاة، حيَّ على الفلاح، قَدْ قَامَتِ الصَّلَاةُ، قد قامتِ الصلاة، الله أكبر الله أكبر، لا إله إلا الله، فلما أصبحت، أتيتُ رسول الله -صلى الله عليه وسلم-، فأخبرته، بما رأيتُ فقال: «إِنَّهَا لَرُؤْيَا حَقٌّ إِنْ شَاءَ اللَّهُ، فَقُمْ مَعَ بِلَالٍ فَأَلْقِ عَلَيْهِ مَا رَأَيْتَ، فَلْيُؤَذِّنْ بِهِ، فإنه أَنْدَى صوتا منك» فقمتُ مع بلال، فَجَعَلْتُ أُلْقِيهِ عَلَيْهِ، وَيُؤَذِّنُ بِهِ، قَالَ: فَسَمِعَ ذَلِكَ عُمَرُ بنُ الخَطَّاب، وهو في بيته فخرج يَجُرُّ رِدَاءَهُ، ويقول: وَالَّذِي بَعَثَكَ بِالحَقِّ يَا رَسُولَ اللَّهِ، لقد رأيتُ مثل ما رأى، فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «فَلِلَّهِ الحَمْدُ».
[صحيح.] - [رواه أبو داود وأحمد والدارمي.]
المزيــد ...

Abdullah ibn Zayd (qu'Allah l'agrée) relate : « Lorsque le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) ordonna de se servir d'une cloche afin de réunir les gens à la prière, je rêvai la nuit même d'un homme qui portait une cloche dans sa main, je lui demandai alors : " Ô serviteur d'Allah, veux-tu vendre cette cloche ? - Il me dit : Qu'en feras-tu ? - Je répondis : Pour appeler à la prière. - L'homme dit alors : Puis-je t'indiquer un moyen meilleur que cela ? - Je lui répondis : - Bien sûr ! - Il dit : Vous n'avez qu'à appeler : Allâhu Akbar ! [Allah est plus Grand [que tout] !], Allâhu Akbar ! Allâhu Akbar ! Allâhu Akbar ! Ash-hadu An-Lâ ilâha illa-Llâh ![J'atteste qu'il n'est de divinité digne d'adoration excepté Allah !] Ash-hadu An-Lâ ilâha illa-Llâh ! Ash-hadu Anna Muḥammadan rasûluLlâh [J'atteste que Muḥammad est le Messager d'Allah], Ash-hadu Anna Muḥammadan rasûluLlâh ! Ḥayya 'ala-ṣ-Ṣalâh ! [venez à la prière !] Ḥayya 'ala-ṣ-Ṣalâh ! Ḥayya 'ala-l-falâḥ ![venez à la réussite !] Ḥayya 'ala-l-falâḥ ! Allâhu Akbar ! Allâhu Akbar ! Lâ ilâha illa-Llâh ! [il n'est de divinité digne d'adoration excepté Allah !] " Puis, il s'éloigna, pas trop loin de moi, et dit : " Lorsque tu veux annoncer que la prière est imminente, dis : Allâhu Akbar ! Allâhu Akbar ! Ash-hadu An-Lâ ilâha illa-Llâh ! Ash-hadu Anna Muḥammadan rasûluLlâh ! Ḥayya 'ala-ṣ-Ṣalâh ! Ḥayya 'ala-l-falâḥ ! Qad qâmati-ṣ-Ṣalâh [la prière est accomplie !] Qad qâmati-ṣ-Ṣalâh ! Allâhu Akbar ! Allâhu Akbar ! Lâ ilâha illa-Llâh !" » Et dans une autre version : « S’il s’agit de la prière de l’aube, dit : "... Aṣ-Ṣalâtu khayrun min an-nawm ! [la prière est meilleure que le sommeil !], Aṣ-Ṣalâtu khayrun min an-nawm] Allâhu Akbar ! Allahu Akbar ! Lâ ilâha illa-Llâh ! " » - A mon réveil, j'allai en informer le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) qui dit : " C'est une vision véridique, si Allah le veut. Va avec Bilâl et apprend-lui ce que tu as vu afin qu'il l'utilise pour l’appel à la prière (« Al-Adhân ») car sa voix est plus belle que la tienne ! " » Je partis avec Bilal (qu'Allah l'agrée) et je lui appris, puis il se mit à l'utiliser. Quand 'Umar ibn Al-Khaṭṭâb (qu'Allah l'agrée), qui se trouvait chez lui, entendit l'appel, il sortit traînant son vêtement en disant : « Au nom de Celui qui t'a envoyé avec la vérité, ô Messager d’Allah ! J'avais vu ce qu'il a vu ! » Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dit alors : « A Allah revient la louange ! ».
[Authentique] - [Rapporté par Abû Dâwud - Rapporté par Aḥmad - Rapporté par Ad-Dârimî]

L'explication

Ce noble hadith évoque clairement l'histoire de la législation l’appel à la prière (« Al-Adhân ») ; le Prophète (sur lui la paix et le salut) voulu se servir d'une cloche, afin de réunir les gens pour la prière, mais il changea d'avis et rejeta cette idée car c'était une pratique spécifique aux chrétiens. L’un des Compagnons, 'Abdullah ibn Zayd (qu'Allah l'agrée), vit alors en rêve un homme qui vendait une cloche et voulut la lui acheter afin de réunir les gens à la prière. L'homme dit : « Puis-je t'indiquer un moyen meilleur que cela ? » Puis, il lui enseigna les paroles de l’appel à la prière (« Al-Adhân »). Au matin, il alla informer le Prophète (sur lui la paix et le salut) de son rêve. Celui-ci lui dit que sa vision était véridique et il lui ordonna de l'enseigner à Bilâl (qu'Allah l'agrée) afin qu'il l'utilise pour l’appel à la prière (« Al-Adhân ») car sa voix était plus belle que la sienne. Quand 'Umar ibn Al-Khaṭṭâb (qu'Allah l'agrée) entendit l'appel à la prière, il se précipita chez le Prophète (sur lui la paix et le salut) et l'informa qu'il avait eu la même vision.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions