عن أبي هريرة -رضي الله عنه- قال: أخذ الحسن بن علي -رضي الله عنهما- تمرة من تمر الصدقة فجعلها في فيه، فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «كَخْ كَخْ ارْمِ بها، أما علمت أنَّا لا نأكل الصدقة!؟». وفي رواية: «أنَّا لا تَحِلُّ لنا الصدقة».
[صحيح.] - [الرواية الأولى: متفق عليه. الرواية الثانية: رواها مسلم.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate : « Al-Ḥassan ibn ‘Alî (qu'Allah l’agrée, lui et son père) prit l'une des dattes réservées à l’aumône et la mit dans sa bouche. Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) lui dit alors : " Attention ! Attention ! Jette-la ! Ne sais-tu pas que nous ne mangeons pas les aumônes !? " » Dans une version : « … les aumônes ne nous sont pas autorisées ! »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim - Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Al-Ḥassan ibn ‘Alî (qu'Allah l’agrée, lui et son père) prit une datte parmi les dattes qui avaient été prélevées pour l’aumône légale (« az-Zakât ») et la mit dans sa bouche. Ayant vu cela, le Prophète (sur lui la paix et le salut) lui dit : « Attention ! Attention ! » afin de lui faire comprendre qu’il n’y avait pas droit. Alors, il lui ordonna de la recracher et dit : « Les aumônes ne nous sont pas autorisées ! » En effet, tout ce qui provient de l’aumône légale est interdit à la famille de Muḥammad, car ils sont les gens les plus nobles, alors que ce qui provient de l’aumône légale et des aumônes représentent le vil superflu des gens. Il ne convient donc pas aux gens les plus nobles de prendre ce vil superflu des gens. C’est dans ce sens que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit à son oncle Al-‘Abbâs (qu’Allah l’agrée) : « Nous, les gens de la famille de Muḥammad, ne prenons pas ce qui provient des aumônes des gens. Cela ne nous est pas autorisé car ce n’est que leur vil superflu. »

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions