عن عائشة -رضي الله عنها-، قالت: كان النبي -صلى الله عليه وسلم- إذا عَصَفَت الرِّيح قال: «اللَّهُمَّ إنِّي أسْأَلُك خَيرها وخير ما فيها وخَير ما أُرسِلت به، وأعوذ بك من شرِّها وشرِّ ما فيها وشرِّ ما أُرسِلت به».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

ʽÂ’ishah (qu’Allah l’agrée) relate : « Lorsque le vent soufflait, le Prophète (sur lui la paix et le salut) disait : " Ô Allah ! Je Te demande son bien, le bien qu’il contient et le bien avec lequel il a été envoyé ! Je cherche refuge auprès de Toi contre son mal, le mal qu’il contient et le mal avec lequel il a été envoyé ! "
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

ʽÂ’ishah (qu’Allah l’agrée) informe de la manière de faire du Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) lorsque le vent soufflait, c’est-à-dire : lorsqu’il s’emportait fortement. Il disait : « Ô Allah ! Je Te demande son bien, le bien qu’il contient et le bien avec lequel il a été envoyé ! » Le vent qu’Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, a créé et envoyé, se divise en deux : Le premier est un vent normal qui n’effraie pas. Dans ce cas, il n’est pas recommandé de prononcer une quelconque invocation. Le second est un vent violent qui effraie. En effet, Allah, Exalté soit-Il, a certes châtié le peuple de ‘Âd en leur envoyant un vent dévastateur, qu’Allah nous en protège ! Par conséquent, si le vent souffle fort, dis ce que le Prophète (sur lui la paix et le salut) avait l’habitude de dire : « Ô Allah ! Je Te demande son bien, le bien qu’il contient et le bien avec lequel il a été envoyé ! Je cherche refuge auprès de Toi contre son mal, le mal qu’il contient et le mal avec lequel il a été envoyé ! » Ainsi, tu demandes à Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, le bien de ce vent et le bien des profits qu’il contient. « Et le bien avec lequel il a été envoyé ! », c’est-à-dire : le bien qu’il transporte car parfois le vent est envoyé avec de bonnes choses et parfois avec de mauvaises choses. Ainsi donc, tu implores Allah le bien avec lequel il a été envoyé et qui émane de lui. « Je cherche refuge auprès de Toi contre son mal, le mal qu’il contient… », c’est-à-dire : tu te prépares contre son mal, le mal qu’il transporte et le mal avec lequel il a été envoyé, car ce vent peut être un châtiment pour un peuple, d’où le fait que tu cherches refuge contre son mal. Ainsi, si l’individu cherche refuge contre son mal, le mal qu’il contient et le mal avec lequel il a été envoyé, Allah lui suffira contre son mal et il profitera ainsi de son bien.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions