عن سهل بن سعد الساعدي -رضي الله عنهما- أن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- جاءته امرأة فقالت: إني وَهَبْتُ نفسي لك: فقامت طويلا، فقال رجل: يا رسول الله، زَوِّجْنِيهَا، إن لم يكن لك بها حاجة. فقال: هل عندك من شيء تُصْدِقُهَا؟ فقال: ما عندي إلا إِزَارِي هذا. فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: إِزَارُكَ إن أَعْطَيْتَهَا جلست ولا إِزَارَ لك، فالْتَمِسْ شيئا قال: ما أجد. قال: الْتَمِسْ ولو خَاتَمًا من حَدِيدٍ. فالْتَمَسَ فلم يجد شيئا. فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم- هل معك شيء من القرآن؟ قال: نعم. فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: زَوَّجْتُكَهَا بما معك من القرآن».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Sahl ibn Saʽd as-Sâìdî ( qu'Allah les agrée ) relate : " Une femme vint dire au messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) : " Je m'offre à toi ". Elle resta là un long moment, jusqu'à ce qu'un homme dise : " Ô, messager d'Allah ! Si elle ne t'intéresse pas, donne-la moi en mariage ! " Il dit : " As-tu quelque chose à lui doter ? " Il dit : " Je n'ai que ce pagne ". Le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dit : " Si tu lui donnes ton pagne, tu n'en auras plus. Cherche autre chose ! " Il dit : " Je ne trouve rien ". Il dit : " Cherche, ne serait-ce qu'une bague en fer ". Il chercha, mais ne trouva rien. Le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dit alors : " Connais-tu quoi que ce soit du Coran ? " " Oui ", dit-il. Le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dit alors : " Je te la donne en mariage en échange de ce que tu connais du Coran ".
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Un certain nombre de règles furent dédiées exclusivement au prophète (sur lui la paix et le salut), à l'exclusion de tout autre. Parmi celles-ci : il peut épouser toute femme qui se donne à lui, sans la doter. Ainsi, une femme est venue se proposer à lui, dans l'espoir de devenir l'une de ses épouses. Il la regarda, mais elle ne l'attira pas. Pour autant, il ne la rejeta pas, pour ne pas la blesser, mais détourna simplement le regard. Elle s'assit donc, puis un homme dit : " Ô, messager d'Allah ! Donne-la moi en mariage, si elle ne t'intéresse pas ". Etant donné que la dot est obligatoire pour le mariage, il lui dit : " As-tu quelque chose à lui doter ? " Il dit : " Je n'ai que mon pagne ". Or, s'il lui donnait son pagne, il serait resté nu, c'est pourquoi il lui dit : " Cherche donc, ne serait-ce qu'une bague en fer ". N'ayant rien trouvé, il lui dit finalement : " Connais-tu quoi que ce soit du Coran ? " " Oui ", dit-il. Le prophète (sur lui la paix et le salut) dit alors : " Je te la donne en mariage en échange de ce que tu connais du Coran, que tu lui enseigneras en guise de dot ".

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions