عن عبد العزيز بن رُفَيع، قال: دخلتُ أنا وشَدَّاد بن مَعْقِل، على ابن عباس -رضي الله عنهما-، فقال له شَدَّاد بن مَعْقِل: أَتَرَكَ النبيُّ -صلى الله عليه وسلم- مِن شيء؟ قال: «ما تَرَكَ إلَّا ما بيْن الدَّفَّتَيْن» قال: ودَخَلْنا على محمد ابن الحَنَفِيَّة، فسألناه، فقال: «ما تَرَكَ إلَّا ما بيْن الدَّفَّتَيْن».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Abd Al-'Aziz ibn Rufay' relate : « Je suis entré avec Shaddâd ibn Ma'qil chez Ibn 'Abbâs (qu'Allah l'agrée, lui et son père). Il lui a alors demandé : " Le Prophète (sur lui la paix et le salut) a-t-il laissé quelque chose ? - Il répondit : Il n'a laissé que ce qui est entre les deux couvertures [du Coran]. " Il a dit : Nous rendîmes visite à Muḥammad ibn Al-Ḥanafiyyah et lui posâmes la même question. Il répondit : " Il n'a laissé que ce qui est entre les deux couvertures [du Coran]. " »
Authentique. - Rapporté par Al-Bûkhârî.

L'explication

Les deux nobles successeurs (Tâbi'în) : 'Abd Al-'Aziz ibn Rufay' et Shaddâd ibn Ma'qil, entrèrent chez Ibn 'Abbâs (qu'Allah l'agrée, lui et son père). [S'adressant à Ibn 'Abbâs (qu'Allah l'agrée, lui et son père) Shaddâd ibn Ma'qil lui demanda : " Le Prophète (sur lui la paix et le salut) a-t-il laissé quelque chose après sa mort ? " Ibn 'Abbâs (qu'Allah l'agrée, lui et son père) lui répondit qu'il (sur lui la paix et le salut) n'avait rien laissé après sa mort si ce n'est ce Coran qui est entre les deux couvertures du Livre [Al-Musḥaf]. Ensuite, ils rendirent visite à Muḥammad ibn Al-Ḥanafiyyah, ils lui posèrent la même question et il répondit la même chose. Par conséquent, on constate à travers ce hadith la fausseté de la doctrine des chiites négateurs [Ar-Râfiḍah] qui prétendent que le Coran a mentionné l'Imamat de 'Alî (qu'Allah l'agrée) mais que les Compagnons ont dissimulé cela. En effet, Ibn 'Abbâs (qu'Allah l'agrée, lui et son père) qui est le fils de l'oncle paternel de 'Alî - et Muḥammad ibn Al-Ḥanafiyyah - le fils de 'Alî - qui sont donc parmi les personnes les plus proches de 'Alî (qu'Allah l'agrée) auraient sans aucun doute été au courant de cette information si elle avait été authentique. De plus, s’ils l’avaient entendue ils ne l'auraient jamais dissimulée. Enfin, il a été aussi rapporté que 'Alî (qu'Allah l'agrée) a tenu les mêmes propos à ce sujet.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien Haoussa
Présentation des traductions