عن أبي ذر -رضي الله عنه- مرفوعاً: «إِنِّي أرى ما لا ترون، أَطَّتِ السماء وحُقَّ لها أَنْ تَئِطَّ، ما فيها موضع أربع أصابع إلا وملك واضع جبهته ساجداً لله -تعالى- والله لو تعلمون ما أعلم لضحكتم قليلاً ولبكيتم كثيراً، وما تلذذتم بالنساء على الفُرُشِ، ولخرجتم إلى الصُّعُدَاتِ تَجْأَرُونَ إلى الله تعالى».
[حسن.] - [رواه الترمذي وابن ماجه وأحمد.]
المزيــد ...

Abû Dharr (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Certes, je vois ce que vous ne voyez pas ! Le ciel a gémi, et il y a de quoi : il n’y a pas l’espace de quatre doigts sans que ne s’y trouve un Ange, le front posé en prosternation devant Allah, Exalté soit-Il. Par Allah ! Si vous saviez ce que je sais, vous ririez peu et pleureriez beaucoup. Et vous ne jouiriez plus de vos femmes dans vos lits. Vous sortiriez plutôt dans les sentiers, implorant l’aide d’Allah ! »
[Bon] - [Rapporté par Ibn Mâjah - Rapporté par At-Tirmidhî - Rapporté par Aḥmad]

L'explication

Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) dit : « Certes, je vois » et je sais « ce que vous ne voyez » et ne savez pas. « Le ciel a gémi » il a émis un gémissement semblable à celui qu’émet le chameau lorsqu’on monte sur lui « et il y a de quoi : il n’y a pas l’espace de quatre doigts sans que ne s’y trouve un Ange, le front posé en prosternation devant Allah, Exalté soit-Il. » Si vous connaissiez comme moi la grandeur d’Allah, la façon dont Il se venge et la gravité des choses de l’invisible « vous ririez peu et vous pleureriez beaucoup », par peur de Sa puissance. Vous ressentiriez une telle crainte que « vous ne jouiriez plus de vos femmes dans vos lits » et « vous sortiriez plutôt dans les sentiers » en élevant la voix afin d'implorer l'aide d’Allah ! »

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions