عن أنس -رضي الله عنه-: أن أم الربيع بنت البراء وهي أم حارثة بن سراقة، أتت النبي -صلى الله عليه وسلم- فقالت: يا رسول الله، ألا تُحَدِّثُني عن حارثة -وكان قتل يوم بدر- فإن كان في الجنة صَبَرْتُ، وإن كان غير ذلك اجتهدت عليه في البكاء، فقال: «يا أم حارثة إنها جنان في الجنة، وإن ابنك أصاب الفردوس الأعلى».
[صحيح] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Anas ibn Mâlik (qu’Allah l’agrée) relate que Umm Ar-Rubayyi’ bint Al-Barâ, qui était la mère de Ḥârithah ibn Surâqah (qu’Allah l’agrée), vint dire au Prophète (sur lui la paix et le salut) : « Ô Messager d’Allah ! Parle-moi donc de Ḥârithah - qui était mort le jour de Badr - : s’il est au Paradis, je patienterai ; et s’il en est autrement, alors je le pleurerai de toutes mes forces ! » Il lui répondit : « Ô mère de Ḥârithah ! Il y a plusieurs degrés au Paradis et ton fils a atteint : " Al-Firdaws ", le plus haut ! »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

La mère de Ḥârithah (qu'Allah l'agrée) est venue demander au Prophète (sur lui la paix et le salut) ce qu’il en était de son fils, après la fin du combat, en disant que s’il était au Paradis, elle se résignerait et espérerait la récompense d’Allah, mais que s’il en était autrement, elle pleurerait sur lui de toutes ses forces, comme le font la plupart des femmes. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) lui a alors annoncé qu’il était au Paradis et qu’il en avait atteint : « Al-Firdaws », le plus haut degré.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions