عن أبي موسى الأشعري -رضي الله عنه- مرفوعاً: «على كل مسلم صدقة» قال: أرأيت إن لم يجد؟ قال: «يعمل بيديه فينفع نفسه ويتصدق» قال: أرأيت إن لم يستطع؟ قال: «يُعِينُ ذا الحاجة المَلْهُوفَ» قال: أرأيت إن لم يستطع، قال: «يأمر بالمعروف أو الخير». قال: أرأيت إن لم يفعل؟ قال: «يُمسك عن الشر، فإنها صدقة».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Mûsâ Al-Ash’arî (qu’Allah l’agrée) relate que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : « Il incombe à tout musulman de faire l’aumône. - On lui dit : Et s’il ne trouve rien à donner ? - Il dit : Qu’il travaille alors de ses mains afin d’en profiter pour lui-même et de faire ensuite l’aumône. - On lui dit : Et s’il en est incapable ? - Il dit : Qu’il aide le besogneux affligé. - On lui dit : Et s’il n’en a pas la capacité ? - Il dit : Qu’il ordonne donc le convenable ou le bien ! - On lui dit : Et s’il ne le fait pas ? - Il dit : Qu’il s’abstienne de faire du mal et cela sera pour lui une aumône. »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Le Prophète (sur lui la paix et le salut) informe du fait qu’il incombe à tout musulman de faire chaque jour une aumône pour Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur. S’il ne trouve rien à donner, qu’il travaille de ses mains afin de gagner de l’argent. Ainsi, il pourra en tirer un avantage pour lui-même et aussi faire l’aumône. S’il en est incapable, qu’il aide alors une personne en détresse à cause d’une incapacité ou d’une oppression. S’il en est aussi incapable, qu’il ordonne le convenable et réprouve le blâmable. Et si cela aussi, il ne peut le faire, alors qu’il s’abstienne de faire du mal.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions