عن جميل بن زيد، قال: صحبت شيخًا من الأنصار، ذكر أنه كانت له صحبة يقال له: كعب بن زيد أو زيد بن كعب، فحدثني أن رسول الله صلى الله عليه وسلم تزوج امرأة من بَنِي غِفَارٍ، فلما دخل عليها فوضع ثوبه، وقعد على الفراش، أَبْصَرَ بِكَشْحِهَا بَيَاضًا، فَانْحَازَ عن الفراش، ثم قال: "خذي عليك ثيابك"، ولم يأخذ مما أتاها شيئًا.
[ضعيف جداً.] - [رواه أحمد.]
المزيــد ...

Jamîl Ibn Zayd a dit : J'ai accompagné un vieil homme [de la tribu] des Ansars qui m'a dit qu'il avait tenu compagnie à une personne qui se nommait : Ka'b Ibn Zayd ou Zayd Ibn Ka'b (qu'Allah l'agrée). Il me raconta que le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) avait épousé une femme [de la tribu] des Bani Ghifâr. La nuit de noces, il se présenta à elle, ôta son vêtement et s'assit sur la couche. Il aperçut alors une tâche blanche sur sa taille. Il se retira de suite de la couche et dit : " Remets tes vêtements ! " Et il ne reprit rien de ce qu'il lui avait donné comme dot.

L'explication

Ce hadith indique que le Prophète (paix et salut sur lui) épousa une femme de la tribu de Ghifâr et que lorsqu'il voulut consommer son mariage, il aperçut une tâche blanche sur sa taille et ses côtes : c'était les signes de la maladie appelée vitiligo. Par conséquent, lorsqu'il vit ceci, il [i.e : le Prophète (paix et salut sur lui)] se détourna d'elle et la quitta en lui disant de rejoindre sa famille, et ceci est une formule exprimant implicitement le divorce. De plus, il ne récupéra rien de sa dot. Cependant, ce hadith est faible. Et si nous l'avons expliqué c'est uniquement pour qu'il soit connu [auprès des gens].

La traduction: L'anglais Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le persan
Présentation des traductions