عن عائشة -رضي الله عنها- قالت: قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «إذا أكل أحدكم فَلْيَذْكُر اسْمَ الله -تعالى-، فإِنْ نَسِيَ أَنْ يذكُرَ اسْمَ الله -تعالى - في أوله، فَلْيَقُلْ: بسم الله أوَّلَهُ وَآخِرَه». عن أمية بن مخشي -رضي الله عنه- قال: كان رسول الله -صلى الله عليه وسلم- جالسًا، ورجل يأكل، فلم يُسَمِّ الله حتى لم يَبقَ من طعامه إلا لُقْمَةٌ، فلما رفعها إلى فِيهِ، قال: بِسْمِ الله أَوَّلَهُ وآخِرَه، فضحك النبي -صلى الله عليه وسلم- ثم قال: «ما زال الشيطان يأكل معه، فلمَّا ذكر اسْمَ الله اسْتَقَاءَ ما في بطنه».
[الحديث الأول: صحيح. الحديث الثاني: ضعيف.] - [الحديث الأول: رواه أبو داود والترمذي وأحمد والدارمي. الحديث الثاني: رواه أبو داود والنسائي في الكبرى وأحمد.]
المزيــد ...

‘Âishah (qu’Allah l’agrée) rapporte du prophète (sur lui la paix et le salut) la parole suivante : «Lorsque l’un d’entre vous veut manger, qu’il cite le nom d’Allah le très haut. S’il oublie de le dire au début, qu’il dise : «Bismillah awwalahou wa âkhirahou (Au nom d’Allah au début et à la fin)». Oumayyah Ibn Makhshî (qu’Allah l’agrée) raconte : «L’envoyé d’Allah (sur lui la paix et le salut) était assis, lorsqu'un homme mangea sans avoir cité le nom d’Allah, jusqu’à ce qu’il ne lui reste qu’un seul morceau de nourriture. Alors qu’il s’apprêtait à le mettre dans sa bouche, il dit : «Bismillah awwalahou wa âkhirahou». Le prophète (sur lui la paix et le salut) se mit à rire et dit : «Satan n’a eu de cesse de manger avec lui et lorsqu’il a cité le nom d’Allah, il vomit tout ce qu’il avait dans le ventre.»

L'explication

Ce récit de la tradition prophétique rapporté par ‘Âishah, la mère des croyants (qu’Allah l’agrée), nous apprend qu’il incombe au musulman de prononcer le nom d'Allah avant de commencer à manger, c'est-à-dire : «Bismillah». En effet, évoquer le nom d'Allah est obligatoire et quiconque la délaisse commet un péché et se retrouve en compagnie de Satan pendant son repas. Or, personne n’accepterait de manger en compagnie de son ennemi, personne ne peut accepter d’être joint par Satan pour manger. Ainsi, s’il ne dit pas au nom d'Allah, Satan sera présent avec lui. Toutefois, s’il oublie de le dire au début mais s’en souvient au milieu du repas, il lui suffira de dire : «Au nom d'Allah au début et à la fin», comme indiqué par le prophète (sur lui la paix et le salut) dans ce récit de la tradition prophétique. La sagesse derrière l'évocation d'Allah au début du repas, est qu’une fois oubliée, la bénédiction du repas lui sera retirée, et Satan mangera avec lui ; ainsi la quantité de nourriture d’habitude suffisante, ne lui suffira pas. Quant au précepte prophétique contenu dans le deuxième hadith, qui consiste à rattraper l'évocation d'Allah oubliée au début du repas en disant : «Au nom d'Allah, au début et à la fin»; Satan se voyant ainsi privé de nourriture et contraint de la vomir, démontre pleinement la grâce d'Allah –gloire à Lui le très haut. Quant au hadith précédent, qui est authentique, il fournit la preuve suffisante de la validité de cette tradition.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions