عن أبي سعيد الخدري -رضي الله عنه- عن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- قال: "قال موسى: يا رب علمني شيئا أذكرك وأدعوك به، قال: قل يا موسى: لا إله إلا الله، قال: يا رب كل عبادك يقولون هذا، قال: يا موسى لو أن السموات السبع وعَامِرَهُنَّ غيري والأَرَضِينَ السبع في كِفَّةٍ، ولا إله إلا الله في كِفَّةٍ، مَالَتْ بهن لا إله إلا الله".
[ضعيف.] - [سنن النسائي الكبرى.]
المزيــد ...

Abu Sa'id Al Khudry (qu'Allah l'agrée) relate que le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a dit: « Moise (sur lui la paix) dit [un jour]: « Ô Seigneur! Enseigne-moi une chose au moyen de laquelle je me souviendrai de Toi et T'invoquerai. » - « Ô Moise! » dit Allah « Dis: « Il n'y a pas de divinité en droit d'être adoré si ce n'est Allah. » - « Ô Seigneur! » s’écria Moise (sur lui la paix) « Tous Tes serviteurs disent cela! » - « Ô Moise ! » lui dit alors Allah « Si les sept cieux et leurs occupants, mis à part Moi, et les sept terres étaient posées sur un des plateaux d'une balance, et que la parole « Il n'y a pas de divinité en droit d'être adoré si ce n'est qu'Allah. » était posée sur l'autre plateau, la balance pencherait du côté où est posée cette parole. »

L'explication

Moise (sur lui la paix) demanda à son Seigneur, le Glorieux, l'Exalté de lui enseigner une invocation au moyen de laquelle il Le louerait et L'invoquerait. Allah le Glorieux l'Exalté lui indiqua de dire: « Il n'y a pas de divinité en droit d'être adoré si ce n'est Allah. » Moise (sur lui la paix) constata que tous les serviteurs prononcent cette parole. Il voulait plutôt une parole de rappel spécifique pour lui afin qu'il se distingue des autres. Allah, le Glorieux, l'Exalté lui expliqua alors l'importance du mérite de ce rappel qu'Il lui inculqua et que rien ne saurait égaler son mérite. Il lui rappela aussi que si cette parole était placée sur l'un des plateaux d'une balance et que les sept cieux et leurs occupants, mis à part Allah, et les sept terres étaient posées sur l'autre plateau, alors la balance pencherait du côté où est posée la parole : « Il n'y a pas de divinité en droit d'être adoré si ce n'est qu'Allah. » car c'est certes l'origine de toute religion et la base de toute voie. Ce hadith est faible mais il a été authentifié que la Shahada « Il n'y a pas de divinité en droit d'être adoré si ce n'est qu'Allah. » est la meilleure parole comme l'a rapporté Bukhary: « Le prophète (sur lui la paix et le salut) a dit: « Les meilleures paroles sont au nombre de quatre: La Gloire est à Allah, la louange est à Allah, Il n'y a pas de divinité en droit d'être adoré si ce n'est Allah et Allah est grand. » Et l'imam Ahmad a rapporté d'après 'Umar (qu'Allah l'agrée): « La parole que le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a voulu que son oncle prononce était: « Il n'y a pas de divinité en droit d'être adoré si ce n'est Allah. » Talha (qu'Allah l'agrée) a dit: « En effet, si le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) avait connu une parole plus méritoire que celle-ci, il lui aurait sans aucun doute ordonné de la prononcer. »

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions