عن ابن مسعود -رضي الله عنه- قَالَ: قَالَ رَسُول الله -صلى الله عليه وسلم-: «إن أول ما دخل النقصُ على بني إسرائيل أنه كان الرجل يَلْقَى الرجل، فيقول: يا هذا، اتق الله ودع ما تصنعُ فإنه لا يَحِلُّ لك، ثم يَلْقَاهُ من الغَدِ وهو على حاله، فلا يمنعه ذلك أن يكون أَكِيلَهُ وشَرِيبَهُ وقَعِيدَهُ، فلما فعلوا ذلك ضرب الله قلوب بعضهم ببعض» ثم قال: {لعن الذين كفروا من بني إسرائيل على لسان داود وعيسى ابن مريم ذلك بما عصوا وكانوا يعتدون كانوا لا يتناهون عن منكر فعلوه لبئس ما كانوا يفعلون ترى كثيرا منهم يتولون الذين كفروا لبئس ما قدمت لهم أنفسهم} - إلى قوله - {فاسقون} ثم قال: «كلا، والله لتَأْمُرُنَّ بالمعروف، ولتَنْهَوُنَّ عن المنكر، ولتَأخُذُنَّ على يَدِ الظالم، ولَتَأطِرُنَّهُ على الحق أَطْرًا، ولَتَقْصُرُنَّهُ على الحق قَصْرًا، أو لَيَضْرِبَنَّ الله بقلوب بعضكم على بعض، ثم ليَلْعَننكُمْ كَمَا لَعَنَهُمْ». وفي رواية: «لما وقعت بنو إسرائيل في المعاصي نَهَتْهُم علماؤهم فلم يَنْتَهُوا، فجَالَسُوهُمْ في مَجَالِسِهِم، وواكَلُوهم وشَارَبُوهُم، فضرب الله قلوبَ بعضهم ببعض، ولعنهم على لسان داود وعيسى ابن مريم ذلك بما عصوا وكانوا يعتدون» فجلس رسول الله - صلى الله عليه وسلم - وكان متكئا، فقال: «لا، والذي نفسي بيده حتى تَأْطِرُوهُم على الحق أَطْرًا».
[ضعيف.] - [الرواية الأولى: رواها أبو داود. الرواية الثانية: رواها الترمذي وابن ماجه وأحمد.]
المزيــد ...

'AbdaLlah Ibn Mas'ûd (qu'Allah l'agrée) relate que le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) a dit : " Certes, les premières défaillances des enfants d'Israël [en matière de religion] apparurent lorsqu'un homme en rencontrait un autre et lui disait : " Ô toi ! Crains Allah et délaisse ce que tu commets car cela t'est défendu. " Puis, le lendemain, il le rencontrait de nouveau dans le même état, et cela ne l'empêchait pas pour autant de rester en sa compagnie pour manger, boire et s'asseoir avec lui. Alors qu'ils se comportaient ainsi, Allah suscita l'animosité entre eux. Puis, il cita ces versets : {Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus, fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu'ils faisaient ! Tu vois beaucoup d'entre eux s'allier aux mécréants. Comme est mauvais, certes, ce que leurs âmes ont préparé, pour eux-mêmes, de sorte qu'ils ont encouru le courroux d'Allah, et c'est dans le supplice qu'ils éterniseront. S'ils croyaient en Allah, au Prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne prendraient pas ces mécréants pour alliés. Mais beaucoup d'entre eux sont pervers.} (Sourate : La Table Servie (5) / Verset : 78 à 81). Puis, il a dit : " Mais non ! Par Allah, vous ordonnerez le convenable, réprouverez le blâmable, vous combattrez l'injuste, vous ramènerez autrui à la justice et la lui imposerez, sinon Allah suscitera entre vous la haine puis Il vous maudira comme Il les a maudits. " Et dans une [autre] version : " Quand les fils d’Israël tombèrent dans les actes de désobéissance, leurs savants le leur déconseillèrent mais en vain. Cela n’empêcha pourtant pas leurs savants d’assister à leurs réunions et de partager leur nourriture et leur boisson. Allah suscita alors la haine mutuelle entre leurs cœurs et les maudit par la bouche de David et de Jésus, fils de Marie [paix sur eux deux] et ce pour leur désobéissance et leurs transgressions répétées. " Le Messager d'Allah (paix et salut sur lui) s’est alors assis tandis qu’il était appuyé sur son coude et a dit : " Ô non ! Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, jusqu’à ce que vous les rameniez au bon droit (littéralement : à la vérité) de force."

L'explication

Certes, les premières défaillances des enfants d'Israël en matière de religion apparurent lorsqu'un homme en rencontrait un autre entrain d'accomplir un acte de désobéissance et lui disait : " Ô toi ! Crains Allah et délaisse ces actes de désobéissance que tu commets car cela ne t’est pas permis. " Puis, le lendemain, il le rencontrait de nouveau dans le même état de désobéissance, et cela ne l'empêchait pas pour autant de rester en sa compagnie pour manger, boire et s'asseoir avec lui bien qu'il continuait d'accomplir des actes illicites. Alors qu'ils se comportaient ainsi, Allah suscita, dans leurs cœurs, l'animosité entre eux. Puis, afin de prouver la généralité de la malédiction sur eux tous, il cita la parole d’Allah, le Très-Haut : {Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus, fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu'ils faisaient ! Tu vois beaucoup d'entre eux s'allier aux mécréants. Comme est mauvais, certes, ce que leurs âmes ont préparé, pour eux-mêmes, de sorte qu'ils ont encouru le courroux d'Allah, et c'est dans le supplice qu'ils éterniseront. S'ils croyaient en Allah, au Prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne prendraient pas ces mécréants pour alliés. Mais beaucoup d'entre eux sont pervers.} (Sourate : La Table Servie (5) / Verset : 78 à 81). Puis, il a dit : " Soit vous ordonnerez le convenable, réprouverez le blâmable, empêcherez l'injuste par la main, et si vous ne le pouvez pas, alors [faites-le] par la parole ! Et vous le ramènerez ainsi à la justice (littéralement : la vérité) et la lui imposerez en l'empêchant ainsi de la transgresser, sinon Allah suscitera entre vous la haine mutuelle dans vos cœurs, puis Il [vous maudira et] vous éloignera de Sa miséricorde comme Il les a éloignés. "

La traduction: L'anglais Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois
Présentation des traductions