عن أنس بن مالك -رضي الله عنه- مرفوعاً: «مَا أَكْرَم شَابٌّ شَيخًا لِسِنِّه إِلاَّ قَيَّضَ الله لَهُ مَنْ يُكْرِمُه عِندَ سِنِّه».
[ضعيف.] - [راه الترمذي.]
المزيــد ...

Anas Ibn Mâlik (qu’Allah l’agrée) relate que le messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Il n’y a pas un jeune homme qui n’honore une personne âgée, eut égard à son âge, sans qu’Allah ne lui réserve quelqu’un qui l’honorera lorsqu’il aura le même âge. »

L'explication

Ce hadith fait partie de ces hadiths qui renforcent l’obligation qu’un jeune a de respecter et vénérer les personnes âgées. En effet, de nombreux hadiths incitent à adopter ce comportement en société. C’est aussi ce comportement que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a inculqué à ses Compagnons (qu’Allah les agrées tous), jusqu’à gagner leurs cœurs et leurs esprits. De plus, ce hadith use d’une rhétorique très éloquente : celle de la restriction, et qui donne le sentiment que l’honneur fait à ce vieil homme est un honneur fait à soi-même, mais aussi que ce généreux comportement envers lui est la cause qui lui permettra de mettre quelqu’un à sa disposition lorsqu’il arrivera, lui aussi, à un âge avancé. Enfin, ce hadith est annonciateur de bonnes nouvelles pour ce jeune homme, puisque pour le récompenser de ses actes, Allah lui permettra de vivre longtemps jusqu’à la vieillesse et Il mettra quelqu’un à sa disposition pour se montrer charitable envers lui.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions